10 juillet 2006

ARCHIVE. 'LIGHTS'.

Le nouvel ARCHIVE est un chef d'oeuvre. Tout simplement.Concept, construit, rigoureux, impeccable, immanquable.De l'intelligence à l'état pur, album "lumineux", si j'osais...Mieux que 'NOISE', même. Pour dire!www.archivelights.com
Posté par esprit critique à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2006

Article. Trop d'ouvertures...

PLUS MIMETIQUES QUE CRITIQUES Ce qui frappe surtout chez cette génération (nb : les tout jeunes artistes), c'est sa relation profondément intime et appropriative aux images, dans tous les sens du terme. Une évolution qui a marqué Jean-Marc Réol, directeur de l'école d'art de la villa Arson, à Nice - une des écoles qui, en vingt ans, a produit le plus d'artistes sur la scène française, soit une quarantaine de représentants. « Il y a un problème générationnel, remarque-t-il, dans le sens où de... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2006

MUNICH de Steven Spielberg. Oeil pour oeil...

[Work in progress] « Œil pour œil… et le monde finira aveugle », affirmait Gandhi. Tel pourrait être le résumé en filigrane (voire le pitch) du film de Steven Spielberg. Son histoire est simple et le discours est clair, car sans une seule nuance, c’est-à-dire, tout au contraire, plein de nuances multiples - tout ceci dit très positivement. A la suite de la prise d’otage de onze sportifs israéliens par le groupe de terroristes palestinien « Septembre noir », dont... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 12:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2006

CARABINE KLAXON de Carolyn Carlson. Y pue du cul...

Samedi dernier, 5 mars, nous sommes allés, Grégory et moi, dans le cadre de l'abonnement que nous avons connement contracté en début d'année pour les spectacles du Centre Chorégraphique National (mort de rire) de Roubaix afin de nous immerger dans l'univers de sa nouvelle directrice, Carolyn Carlson, chorégraphe autrefois réputée voire étiquetée d'avant-garde, et aujourd'hui retirée (pour ne pas dire retraitée) sur cette belle ville du Nord, en vues d'alimenter une possible collaboration musicale avec celle-ci, intéressée (respirez,... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 12:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2006

FAUTEUILS D'ORCHESTRE, de Danièle Thompson. De bonnes tranches de rires...

Exceptée, disons-le d’emblée, une histoire d’amour naissant, tout à fait cucu-la-praline, entre  les personnages joués par Cécile De France -par ailleurs épatante en petit provinciale fraîchement débarquée à Paris- et Christopher Thompson -également co-scénariste… le garnement n’aurait-il pas seulement introduit ceci dans son script pour s’octroyer quelques faveurs fictionnelles de la jolie belge ?- qui apporte au film aussi peu de sens qu’elle semble vraisemblable, la comédie de Danièle Thompson est franchement drôle et bien... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 11:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 février 2006

BROKEBACK MOUNTAIN de Ang Lee. Le "presque rien" donne tout...

A venir!
Posté par esprit critique à 10:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 février 2006

KING KONG de Peter Jackson. King Kong Fu Fou, qui "trop" embrasse étouffe...

A venir!
Posté par esprit critique à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2006

LE MECANO DE LA GENERAL de Buster Keaton.

Jeudi dernier, 16 février, nous sommes allés voir THE GENERAL (LE MECANO DE LA GENERAL), de Buster Keaton & Clyde Bruckman, diffusé au Nouveau Siècle, à Lille, avec une partition originale composée par Timothy Brock et jouée en direct par l'orchestre. L'histoire d'un mécanicien de locomotive emporté malgré lui dans l'héroïsme de la guerre.Je pense -aujourd'hui- que la composition était vraiment intéressante, dans son parti-pris de respect d'un cahier des charges "historique" et contextuel, tout à fait en accord avec le... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 novembre 2005

Article. Le point de vue et l'enfance dans THE ELEPHANT MAN.

I AM NOT THE AUDIENCE, I AM A HUMAN BEING. (JE NE SUIS PAS QU'UN SPECTATEUR, JE SUIS UN ETRE HUMAIN.) - Le point de vue et l'enfance dans THE ELEPHANT MAN - Il s'appelle John MERRICK. Il a vingt-et-un an, il est anglais et malade, incurable. Atteint de bronchites chroniques qui l'empêchent de respirer correctement et de s'allonger, le soir venu, pour s'endormir, souffrant également de difformités congénitales monstrueuses, il a été surnommé "l'homme éléphant" : THE ELEPHANT MAN. ... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2005

A HISTORY OF VIOLENCE de David Cronenberg. De la violence des silences.

Samedi soir, Grégory découvre avec moi A HISTORY OF VIOLENCE, de David Cronenberg, et je l'envie. Il ne connait pas encore le cinéaste et n'a quasiment rien lu ni vu du film.Nous avons, d'une certaine manière, assisté à du cinéma en relief sans technologie. La violence était pitoyable mais terrible, dans la salle, aussi. Entre quelques jeunes qui éructaient par moment leur 'déception' de ne pas voir plus de violence sur l'écran - mais qui ont fui la séance avant sa fin, plein d'une lâcheté cohérente avec leur imbécilité- et quelques... [Lire la suite]
Posté par esprit critique à 19:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]