22 février 2006

LE MECANO DE LA GENERAL de Buster Keaton.

Jeudi dernier, 16 février, nous sommes allés voir THE GENERAL (LE MECANO DE LA GENERAL), de Buster Keaton & Clyde Bruckman, diffusé au Nouveau Siècle, à Lille, avec une partition originale composée par Timothy Brock et jouée en direct par l'orchestre. L'histoire d'un mécanicien de locomotive emporté malgré lui dans l'héroïsme de la guerre.

Je pense -aujourd'hui- que la composition était vraiment intéressante, dans son parti-pris de respect d'un cahier des charges "historique" et contextuel, tout à fait en accord avec le film et travaillé en rapport étroit avec son époque de réalisation, soit 1926.

Mais, plus que tout, c'est le film lui-même qui m'a flanqué sa claque! L'acteur est grandiose et la réalisation impressionnante, avec quelques plans tout à fait extraordinaires pour le contexte. Il y aurait également de quoi s'interroger sur le dispositif cinématographique du travelling, évidemment mis en évidence par les rails sur lesquels roulent les locomotives, qui portent autant les acteurs que la caméra. Le système devient d'autant plus transparent qu'il est visible: j'entends par là que la caméra assume tellement sa position sur les "chariots" de travelling que sont les locomotives utilisées que le spectateur, emporté avec elle sur un support qui ne relève pas de la fiction mais bien de l'univers de la technique, l'en oublie d'autant mieux. A développer...

Posté par esprit critique à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LE MECANO DE LA GENERAL de Buster Keaton.

Nouveau commentaire